Mercredi 2 avril 2008 - 42ème jour d'hospitalisation

                 36ème  jour du protocole

 

Tonin me réveille en chuchotant « Maman, réveille-toi ! ». qu’est-ce que c’est bon ces petits moments de simplicité !

 Franck est arrivé de bonne heure et nous avons pris notre petit déjeuner ensemble. Ça fait longtemps que cela ne nous est pas arrivé et nous avons apprécié.

Mais avant, nous avons pris soin de donner à Tonin son petit déj’ : 1 grand bol de lait + 2 tartines de beurre et confiture….il grossit à vue d’œil depuis 2 jours ! il faut dire qu’il apprécie le régime normal !!

Poids: 17 kg 900 !!

Tonin se remet à jouer un peu au rugby, ça fait plaisir de le voir reprendre ses jeux.

 Je suis déçue car je pensais qu’il allait enfin sortir d’aplasie aujourd’hui….mais non !

Nouveau bilan sanguin demain …

 Je pars à midi pour finir de préparer la maison pour le retour de mon petit Amour.

 Ce soir, je crée un blog .

 

 Pendant toutes ces journées où Tonin avait continuellement faim, nous montions toute une histoire pour le faire patienter jusqu’au repas :

Tonin dormait peu (ou pas !) au moment de la sieste du début d’après midi, alors, parfois,  dès 14h00, il réclamait déjà son plateau du soir: « Maman, j’ai faim de mon plateau » !, « j’ai faim de mes pommes de terre à frites » !

Nous égrenions les heures au rythme « du cuisinier de l’hôpital » qui n’était autre que le fameux « Gusteau »( du dessin animé « Ratatouille ») :

Entre 14 h et 15 h , le cuisinier attendait que le magasin ouvre ;

Entre 15 h et 16 h, le cuisinier allait faire les courses et nous énumérions tous les légumes qu’il était susceptible d’acheter ;

Entre 16 h et 17 h, le cuisinier épluchait les légumes ; (parfois nous étions obligé de téléphoner à « Gusteau » pour savoir si tout se passait correctement en cuisine !!!!!)

Entre 17 h et 18 h il préparait les plateaux ;

Vers 18 h, les plateaux montaient dans le service ;

Entre 18 h et 18 h30, Tonin nous envoyait voir si les plateaux étaient bien entrain de chauffer dans le couloir et guettait le moment où le chariot « sonnait » pou prévenir que les repas étaient chauds.

Alors la porte de la chambre s'ouvrait et l'aide-soigante servait toujours en premier (dans le service) notre petit Ogre.....qui ne touchait pratiquement rien à son plateau (!!!) FOR-MI-DA-BLE !!! 



17/06/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 64 autres membres